Blog

Endométriose causes, symptômes et complications

Endométriose cause et symptôme

Endométriose cause et symptôme: L’endométriose est une maladie souvent douloureuse dans laquelle un tissu similaire au tissu qui tapisse normalement l’intérieur de votre utérus, l’endomètre -se développe à l’extérieur de votre utérus. L’endométriose implique le plus souvent vos ovaires, vos trompes de Fallope et les tissus qui tapissent votre bassin.

Pour avoir votre remède contre endométriose, cliquez sur ALLO DOCTEUR
Cliquez ICI pour découvrir le remède qui détruit le fibrome en trois semaines

Avec l’endométriose, le tissu de type endométrial agit comme le ferait le tissu endométrial, il s’épaissit, se décompose et saigne à chaque cycle menstruel. Mais parce que ce tissu n’a aucun moyen de sortir de votre corps, il est piégé. Lorsque l’endométriose implique les ovaires, des kystes appelés endométriomes peuvent se former. Les tissus environnants peuvent devenir irrités, développant éventuellement des tissus cicatriciels et des adhérences – des bandes de tissu fibreux qui peuvent faire en sorte que les tissus et les organes pelviens se collent les uns aux autres.

L’endométriose peut provoquer des douleurs, parfois graves, en particulier pendant les menstruations. Des problèmes de fertilité peuvent également se développer. Heureusement, des traitements efficaces sont disponibles. Endométriose cause et symptôme

Recette naturelle endométriose plantes et astuces de guérison

Cause de endométriose

Bien que la cause exacte de l’endométriose ne soit pas certaine, les explications possibles incluent :

  • Menstruations rétrogrades. Dans les menstruations rétrogrades, le sang menstruel contenant des cellules endométriales reflue à travers les trompes de Fallope et dans la cavité pelvienne au lieu de sortir du corps. Ces cellules endométriales adhèrent aux parois pelviennes et aux surfaces des organes pelviens, où elles se développent et continuent de s’épaissir et de saigner au cours de chaque cycle menstruel.
  • Transformation des cellules péritonéales. Dans ce qu’on appelle la “théorie de l’induction”, les experts proposent que les hormones ou les facteurs immunitaires favorisent la transformation des cellules péritonéales – les cellules qui tapissent la face interne de votre abdomen – en cellules de type endométrial.
  • Transformation cellulaire embryonnaire. Des hormones telles que les œstrogènes peuvent transformer des cellules embryonnaires – des cellules aux premiers stades de développement – en implants cellulaires de type endométrial pendant la puberté.
  • Implantation de cicatrice chirurgicale. Après une intervention chirurgicale, telle qu’une hystérectomie ou une césarienne, les cellules endométriales peuvent se fixer à une incision chirurgicale.
  • Transport des cellules endométriales. Les vaisseaux sanguins ou le système de liquide tissulaire (lymphatique) peuvent transporter des cellules endométriales vers d’autres parties du corps.
  • Trouble du système immunitaire. Un problème avec le système immunitaire peut rendre le corps incapable de reconnaître et de détruire les tissus de type endométrial qui se développent à l’extérieur de l’utérus.

Endométriose cause symptôme et complication

Symptôme de endométriose

Le principal symptôme de l’endométriose est la douleur pelvienne, souvent associée aux menstruations. Bien que beaucoup souffrent de crampes pendant leurs menstruations, celles atteintes d’endométriose décrivent généralement des douleurs menstruelles bien pires que d’habitude. La douleur peut également augmenter avec le temps. Endométriose cause et symptôme

Les signes et symptômes courants de l’endométriose comprennent :

  • Règles douloureuses (dysménorrhée). La douleur et les crampes pelviennes peuvent commencer avant et se prolonger plusieurs jours après les menstruations. Vous pouvez également avoir des douleurs lombaires et abdominales.
  • Douleur lors des rapports sexuels. La douleur pendant ou après les rapports sexuels est fréquente avec l’endométriose.
  • Douleur avec les selles ou la miction. Vous êtes le plus susceptible de ressentir ces symptômes pendant une période menstruelle.
  • Saignement excessif. Vous pouvez avoir occasionnellement des règles abondantes ou des saignements entre les règles (saignements intermenstruels).
  • Infertilité. Parfois, l’endométriose est diagnostiquée pour la première fois chez les personnes à la quête d’un traitement pour l’infertilité.
  • Autres signes et symptômes. Vous pouvez ressentir de la fatigue, de la diarrhée, de la constipation, des ballonnements ou des nausées, en particulier pendant les menstruations.

La gravité de votre douleur peut ne pas être un indicateur fiable de l’étendue de votre état. Vous pourriez avoir une endométriose légère avec une douleur intense, ou vous pourriez avoir une endométriose avancée avec peu ou pas de douleur.

L’endométriose est parfois confondue avec d’autres affections pouvant causer des douleurs pelviennes, telles que la maladie inflammatoire pelvienne (MIP) ou les kystes ovariens. Il peut être confondu avec le syndrome du côlon irritable (IBS), une affection qui provoque des épisodes de diarrhée, de constipation et de crampes abdominales. Le SCI peut accompagner l’endométriose, ce qui peut compliquer le diagnostic. Endométriose cause et symptôme

Facteur de risque

L’âge est un facteur de risque ou plus exactement le fait d’être en âge de procréer. Dans ce sens, L’endométriose peut se manifester dès l’adolescence même si le diagnostic est plus facilement posé entre 30 et 40 ans. En revanche, après la ménopause, la maladie régresse.

Les antécédents familiaux : le risque est accru si l’on a un parent au premier degré atteint de la maladie.

Des caractéristiques du cycle menstruel, telles que des cycles courts, une ménarche précoce (avant 12 ans), une ménopause tardive, l’obésité, des ménorragies et une dysménorrhée, sont des facteurs de risque.

Les nulligestes (femmes n’ayant pas eu de grossesses) ont plus de risque d’endométriose, sans doute en raison d’un effet protecteur de la grossesse. L’allaitement prolongé réduit également le risque.

Les anomalies des organes génitaux (sténose, cloison) sont un facteur de risque, de même qu’un faible poids de naissance.

La consommation de viande rouge et d’acides gras saturés semble augmenter le risque d’endométriose. Ainsi, Il faut alors privilégier la consommation de fruits et de légumes verts le réduirait. Endométriose cause et symptôme

Discutez avec le docteur en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *